Grèce 09-2016 affiches graffitis contre l’Europe

Grèce graffitis, affiches et maisons témoignent de la crise de la dette

J’eus l’occasion de me rendre en Grèce juste après que la violente crise de sa dette s’était un peu calmée. J’avais suivi cette crise de la dette quotidiennement depuis 2008 au travers de sites, de médias, de blogs politique, et même d’un Grec qui nous tenait informé quotidiennement de sa vie, c’est avec lui que j’ai visité la Grèce.

Voici un premier lot de photos classées par sujet : je ne lis pas le grec il m’est donc difficile de les nommer avec précision, vous les comprendrez vous-mêmes en les visualisant.

Cliquer pour un diaporama et voir les dénominations en bas de chaque image

Extrait de Wikipedia

Le vote de l’accord du 13 juillet ayant entraîné une scission de SYRIZA entre ceux qui ont accepté l’accord et ceux qui le refusaient (ces derniers formant leur propre parti, Unité populaire), le Premier ministre Alexis Tsipras a appelé à des élections législatives anticipées qui se sont déroulées le 20 septembre 2015. Ces dernières ont été largement remportées par SYRIZA qui a reformé une coalition majoritaire avec le parti les Grecs indépendants, Unité Populaire ne parvenant même pas à récolter suffisamment de suffrages pour rentrer au Parlement.

Le gouvernement Tsipras II a poursuivi les mesures d’austérité exigées par les créanciers. Un premier plan d’austérité est voté en octobre 2015. L’âge de départ à la retraite est repoussé à 67 ans et ce rétroactivement. Des coupes supplémentaires sont effectuées dans les retraites des fonctionnaires qui diminuent en moyenne de 10 %. Enfin un fonds chargé de financer les retraites complémentaires est supprimé. Le second a été décidé en mai 2016. Les retraites sont de nouveau baissées. La TVA passe de 23 à 24 %, les taxations sur les carburants sont augmentées, et des taxes sur les cafés et cigarettes électroniques sont créées.

En décembre 2016, les États créanciers européens se mettent d’accord pour un premier allègement de la charge de la dette de la Grèce. Cet allègement devrait correspondre à une non-augmentation des taux d’intérêt et un allongement de la durée des prêts existants.

Laisser un commentaire